Mesdames et Messieurs, le site d'Internet VisitOpolskie est en train des modifications. Toutes vos remarques et opinions adressez à: u.kiraga@ocit.pl Excusez-nous pour toutes les perturbations.

Les coutumes populaires et la cuisine



La Voîvodie d’Opole c’est une région exceptionnelle, ses traditions sont le résultat du mélange des influences non seulement polonaises, mais aussi tchèques et allemandes sur ce territoire. Ce creuset culturel a permis de créer la culture unique avec son propre dialecte, sa tenue populaire et sa cuisine. Malgré l’omniprésence de globalisation, dans notre région le patois, les rituels, les danses, les chants et la littérature ont toujours leur caractère régional ce qui est extraordinaire et coloré pour les touristes.

Les exemplaires traditions populaires dans la région d’Opole :

La Fête de Chant Populaire à Gogolin. Depuis 1979, chaque deux ans à Gogolin il y a le concours qui montre l’acquis des groupes folkloriques d’amateurs.
La conduite de l’ours. Dans les campagnes silésiennes cette coutume est cultivée jusqu’aujourd’hui et elle a lieu le dernier samedi du carnaval. Le cortège coloré, composé des gens déguisés et des musiciens mène un ours qui est le symbole du malheur. Les hôtes chez lesquels le cortège arrive doivent se racheter à l’aide de l’argent, des confiseries ou de l’alcool.
La noyade de Marzanna. C’est l’une des plus populaires coutumes du printemps qui symbolise les adieux avec l’hiver. Le premier jour du printemps on met le feu et on jette dans la rivière la poupée de paille- Marzanna symbolisante l’hiver.
L’enterrement de la basse. Le convoi funèbre qui se compose des personnes déguisées célébre les funérailles aux instruments musiques. Cela doit symboliser la terminaison du carnaval fort et gai.
L’arrachage des plumes. Au mois de décembre – les femmes déplument ensemble en chantant les chants populaires et en racontant les histoires.
Żniwniok/Dożynki. C’est la fête des récoltes d’une longue tradition. Le jour de la moisson les habitants des campagnes portent la couronne de moisson pour la messe à l’église qui est décorée avec les récoltes de la terre. Le cortège est conduit par le staroste. Puis le cortège des gens déguisés passe par la campagne. Le point principal de la fête c’est le concours des couronnes, et après il y a les jeux sportifs, les démonstrations des pompiers, les concerts et les danses. À l’occasion de la fête de la moisson presque chaque famille présente les scènes de la vie quotidienne de campagne devant sa maison.
La décoration des oeufs de Pâques et la céramique d’Opole. La tradition de décoration des oeufs de Pâques vient du Xème siècle. Les oeufs sont colorés d’une manière naturelle et gravés de petites fleurs à l’aide d’un outil spécial. Les dessins uniques sur les oeufs ont été retracés sur la céramique, peinte à la main, en créant « la porcelaine d’Opole » caractéristique pour la région.
La fabrication artisanale. Même si les campagnes opoliennes sont modernes on peut toujours rencontrer les représentants des métiers anciens  - fergerons, représentants de la vannerie, potiers. Leurs produits traditionnels sont un ornement de la région et ils sont toujours populaires parmi les touristes.

LA CUISINE

À cause d’un continuel mélange de différentes influences notre région est fertile en beaucoup de plats et de produits caractéristiques. Nous pouvons trouver ici les saveurs silésien, tchèques et orientqles. Les produits qui se caractérisent par la recette originale et les exceptionnelles valeurs du saveur se sont trouvés sur la listes des produits traditionnels d’Opole.
Ce sont par exemple : « żymlok » opolien, « buchty » et « kluski » silésiennes, « śliszki » et « mołcka », « kołocz » silésien, roulade opolienne de boeuf ou la boisson « kandybał » qui vient de l’occident. Pour pouvoir connaître tous ces saveurs, il faut chercher les spécialités culinaires dans les tavernes et les auberges.

Les exemples des plats régionaux d’Opole :
Kołocz  silésien
. La tradition de ce gâteau, autrefois rond, remonte au Moyen Âge. Ce n’était jamais un simple produit régional – « kołocz » est traité comme le pain cérémonial. Il est indispensable pendant toutes les fêtes et les festivités familiaux, et juste avant la noce les jeunes mariés l’offrent à tous les habitants de la campagne. Aujourd’hui c’est un grand gâteau levé rectangulaire au pavot, au fromage ou aux pommes, saupoudré.

Kluski  silésienne (nommées aussi les « kluski » blanches). Elles sont préparées à la base des pommes de terre cuites et passées, de la farine et des oeufs. Le plus souvent elles sont servies avec les rôtis de la viande et avec  de la sauce. Elle sont toujours pendant le déjeuner silésien de dimanche pendant les fêtes familiaux importantes, et la recette est transmise d’une génération à l’autre.

Roulade opolienne de boeuf. C’est un plat traditionnel qui se fait de la tranche de viande, roulé avec de la poitrine fumée, de l’onion et du concombre polonais. Souvent elle est servie pendant le déjeuner de dimanche avec des « kluski » silésiennes et avec du chou bleu ciel foncé (c’est à dire une salade du chou cuit avec des épices et de la poitrine).

Żur silésien. C’est le semi-produit pour préparer le repas très populaire et très apprécié en Silésie – la soupe « żurek » ou pour le plat mangé avec des pommes de terre. Autrefois les hôtesses ont fait ce semi-produit elles-mêmes de la farine de seigle, de la croûte du pain et de l’eau avec  de l’ail, du sel et du sucre. Tout fermentait dans une cocotte spéciale nommé « żurok ». Aujourd’hui on peut acheter le « żur » fini dans les épiceries.

Żymlok  blanc opolien. Le nom vient du mot « żymła », c’est à dire le petit pain qui à côté de l’onion, des abatiss de porc et des épices constitue l’élément de cette charcuterie. Les « żymloki » opoliens sont appelés blancs parce qu’il n’a pas de sang animal. « Żymlok » blanc opolien comme le produit traditionnel de la Silésie d’Opole a été honoré du titre « la perle culinaire » à la foire des fermes Polagra à Poznań.

Kartoffelsalat. C’est une salade traditionnelle qui se compose des pommes de terre et de la poitrine (le jour du réveillon substitué au hareng), parfois de la carotte, de l’onion et des concombres polonais ou des oeufs et de la mayonnaise.

 Ciel silésien. C’est le repas traditionnel fait à partir de la viande fumé et cuite, en sauce avec des pruneaux, servi avec les « buchty » silésiennes (de grandes rondes nouilles duventeuses à la couleur beige).

 Feuilles de chou farcies au gruau de sarrasin et aux pommes de terre. Autrefois c’était le plat occidental du réveillon, aujourd’hui c’est le plat quotidien en Silésie d’Opole. Les feuilles de chou sont échadées et après farcies du mélange du gruau de sarrasin, des pommes de terre et de l’onion, après la cuisson elles sont parfumées d’un jus blond du lard.

 Pańćkraut  avec les côtes. « Pańćkraut » c’est une masse des pommes de terre et du chou avec de petits morceaux de carotte, de lard et de la poitrine. Ce repas est servi avec les côtes cuites au bouillon des légumes qui suligne leur gôut. C’était le plat pour « beztydzień », c’est à dire qu’il était préparé pendant la semaine et cela continue jusqu’aujourd’hui.

Mołcka. Traditionnellement elle termine le réveillon silésien. Elle ressemble la sauce et elle est faite du pain d’épice, des légumes, des fruits secs et des noix grâce auquels elle a un gôut sucré. Elle est servie chaude ou froide.

Szpajza. Le plus connu dessert silésien. Il se compose de la gelée, du jus de fruits ou de la compote, des blancs d’oeuf et du sucre. Il est décoré avec de la crème fouettée et des fruits. Autrefois principalement au citron, aujourd’hui on peut trouver aux cerises ou au chocolat.

Merci! Votre déclaration a été acceptée. Grâce à vos opinions nous pouvons ameliorer la qualité des informations.

Remplir un formulaire de déclaration.

Prénom:
Contact:
Raison:

Merci! Votre déclaration a été acceptée. Grâce à vos opinions nous pouvons ameliorer la qualité des informations.

Remplir un formulaire de déclaration.

Prénom:
Contact:
Description d'une faute: